Culture et mouvements de pensée – Les premiers occupants – Capsule 3 - Communication et échanges



Les rapports sociaux, chez les autochtones, divergent, selon les différentes nations à lesquelles ils appartiennent.  Cependant, il y a un point commun à tous les autochtones, c’est l’importance des rapports de réciprocité.  Chez les Premiers occupants, il est plutôt mal vu d’accumuler des richesses et ils vont plutôt valoriser la générosité comme qualité.  Celle-ci se démontre, chez un individu, par son détachement aux biens matériels, ce qui explique l’importance du don et du contre-don dans la culture autochtone.    Ce rapport de réciprocité est important lorsque vient le temps de faire du commerce ou encore de tisser des alliances avec d’autres tribus autochtones.  Pour entretenir de bonnes relations diplomatiques, il est essentiel d’offrir à ses alliés des cadeaux pour sceller l’amitié entre les deux nations.  Le tout s’accompagne de rituels, comme celui de fumer le calumet de la paix ou encore et d’exécuter des danses accompagnées du son du tambour, question de bien communiquer aux esprits l’alliance qui vient de se tisser.  Une autre valeur importante chez les Premiers occupants, c’est  l’égalité.   C’est ce qui explique pourquoi les chefs ne peuvent s’imposer au groupe.  Les décisions sont prises, autant que possible, par consensus et le conseil des Ancien, composé  d’aînés réputés pour leur sagesse, va conseiller les chefs pour les aider à trouver des solutions éclairées.

Jimmy Grenier

Enseignant au secondaire depuis une dizaine d'années, j'utilise ce site pour donner aux élèves un outil supplémentaire pour favoriser leur apprentissage.

2 commentaires:

  1. Comment les Inuits échange-il avec les Iroroquois et les Inuits ? Par le troc? Comment font-ils pour les rencontrer et effectuer ces échanges de ressources?

    RépondreEffacer
  2. Anomyme : Les autochtones en général avaient développé des réseaux d'échanges assez efficaces, même avant l'arrivée des Européens.

    RépondreEffacer