Culture et mouvements de pensée – Les premiers occupants – Capsule 2 - Le rapport à la nature



Les autochtones entretiennent un rapport très étroit avec la nature.  Pour eux, il faut respecter l’environnement qui les entoure puisque la nature forme, avec les êtres animés et inanimés, un ensemble qu’on appelle le cercle de vie.  Dans celui-ci, tous les éléments sont interdépendants les uns les autres.  Ainsi, qu’il s’agisse des hommes qui vont à la chasse ou des femmes qui vont à la cueillette, leur mode de vie rend nécessaire ce rapport à la nature puisqu’ils ont besoin de tous les autres éléments du cercle de vie pour assurer leur propre survie.  Ce rapport particulier avec leur environnement se manifeste dans la culture de différentes façons.  Par exemple, les Algonquiens, qui pratiquent la chasse, la pêche et la cueillette, vont célébrer les changements de saisons qui conditionnent leurs activités, alors que les Iroquoïens vont plutôt souligner les différents moments reliés à leurs activités agricoles comme les semailles et les récoltes.  Une autre manifestation culturelle qu’on peut relier à ce rapport à la nature, c’est l’emblème totémique que certains clans Iroquoïens vont choisir d’afficher à l’entrée de leur maison longue pour les protéger et les représenter.  

Jimmy Grenier

Enseignant au secondaire depuis une dizaine d'années, j'utilise ce site pour donner aux élèves un outil supplémentaire pour favoriser leur apprentissage.

0 commentaires: