Le changement d’empire - Capsule 3 - Les effets de l’indépendance américaine et l’économie coloniale



La Révolution américaine n’a pas qu’amené l’indépendance des États-Unis. En fait, elle a eu plusieurs impacts dans la Province de Québec. Bien que les Canadiens gardent les acquis de l’Acte de Québec, les choses ne seront quand même plus jamais les mêmes.

Pour comprendre ces différents changements, il est bon de rappeler que la guerre d’indépendance américaine a opposé deux camps dans les 13 colonies : ceux qui veulent l’indépendance, que les Britanniques appellent les insurgés, ainsi que ceux qui sont restés fidèles à la Grande-Bretagne, les Loyalistes. Selon ces derniers, faire des États-Unis un pays distinct de la Grande-Bretagne est un acte de trahison.

La guerre est une victoire pour les rebelles ; en 1783, un traité qui porte même nom que notre Traité de Paris sera signé entre la Grande-Bretagne et les États-Unis pour confirmer qu’ils obtiennent leur indépendance. Or, depuis le début de la guerre, plusieurs Loyalistes n’acceptent pas de vivre dans un pays qui a été infidèle au roi de la Grande-Bretagne. Ils seront plusieurs, surtout après l’indépendance américaine, à quitter les États-Unis pour aller sur des territoires appartenant toujours à la Grande-Bretagne. Il faut dire que plusieurs d’entre eux n’étaient plus les bienvenus non plus… Encouragés par les primes que le roi leur verse, environ 7000 d’entre eux feront le choix de s’établir dans la Province de Québec. Les autres iront s’établir ailleurs, dans l’Empire britannique, comme en Nouvelle-Écosse. La composition de la population de la Province de Québec sera bouleversée ; toujours minoritaires, les anglophones sont maintenant beaucoup plus nombreux qu’ils ne l’étaient. Cependant, les Loyalistes s’acclimatent mal à l’Acte de Québec qui reconnait le régime seigneurial et la religion catholique et vont réclamer des changements à celui-ci, notamment par l’ajout une chambre d’assemblée.

L’autre impact de l’indépendance des États-Unis, c’est la redéfinition des frontières de la Province de Québec. Le territoire de la colonie a été amputé au sud par la perte de tout le sud des Grands lacs qui appartient désormais aux États-Unis. Les Grands lacs sont partagés en deux, sauf le lac Michigan qui appartient à notre voisin du sud.

Ces modifications territoriales auront un impact important sur l’économie. En fait, depuis 1763, peu de choses avaient changé au point de vue économique. Comme du temps de la Nouvelle-France, la majeure partie de la population de la Province de Québec vit d’agriculture. On retrouve aussi une population qui vit de pêche, surtout dans l’est de la colonie. Cependant, c’est toujours le commerce des fourrures qui demeure le principal produit d’exportation de la colonie vers la Grande-Bretagne. Avec le changement d’empire, le contrôle de cette activité économique est passé des marchands français aux marchands britanniques. Avec l’indépendance américaine, ce commerce des fourrures va toutefois devoir se déplacer vers l’ouest étant donné que le sud des Grands Lacs, un bassin important pour les fourrures, appartient désormais aux États-Unis.
Décidément, avoir un nouveau voisin, ça amène plusieurs changements!

Jimmy Grenier

Enseignant au secondaire depuis une dizaine d'années, j'utilise ce site pour donner aux élèves un outil supplémentaire pour favoriser leur apprentissage.

0 commentaires: