Histoire de première secondaire - Réalité 1 – La sédentarisation

00 h 37 0 Comments





Le long processus qu’on appelle la sédentarisation commence durant la préhistoire vers -10 000 avec l’invention de l’agriculture.  C’est environ à ce moment que les premiers chasseurs-cueilleurs cessent graduellement de se déplacer à la recherche de nourriture et vont plutôt s’établir sur un lieu fixe.  Commence alors une nouvelle période historique, qu’on appelle le néolithique, qui prendra fin avec l’invention de l’écriture, vers 3500 av. J.-C.

Bien qu’il existe plusieurs foyers de sédentarisation dans le monde, c’est dans une région du Moyen Orient qu’on surnomme le Croissant fertile qu’on retrouve les origines les plus lointaines de l’agriculture.  On donne ce surnom à cette région parce que sur une carte, elle a la forme d’un croissant et qu’elle est reconnue pour être fertile, ce qui veut dire que l’agriculture y est favorable et que les récoltes sont abondantes.

À une époque si lointaine, il est très difficile pour les historiens de comprendre l’organisation sociale de ces premières sociétés.  C’est pourquoi il faut se fier à l’archéologie qui, par l’étude de différents vestiges de cette époque, nous permet de mieux interpréter les rapports sociaux que pouvaient entretenir les premiers sédentaires entre eux.  Par exemple, les mégalithes et les sépultures retrouvées nous apprennent qu’il devait exister une certaine forme de spiritualité chez les premiers sédentaires.  Les peintures rupestres, quant à elles, sont des œuvres d’art qui nous apprennent quelles étaient leurs activités quotidiennes et leur mode de vie.

Les activités de subsistance, durant la préhistoire, étaient essentiellement orientées vers la chasse et la cueillette.  C’est grâce à différents facteurs naturels, comme le réchauffement du climat de la planète, et l’amélioration de la productivité des céréales sauvages, que pourront s’ajouter deux nouvelles activités économiques : l’agriculture puis l’élevage.

Puisqu’il faut rester au même endroit pour pratiquer ces activités économiques, les premières sociétés sédentaires vont pouvoir se regrouper en villages pouvant compter quelques centaines, voire même quelques milliers d’individus.  Les maisons, puisque les habitations sont permanentes, sont fabriquées plus solidement en utilisant des matériaux comme la brique.  

Ne plus se déplacer en quête de nourriture a un autre avantage pour sociétés sédentaires, c’est que celle-ci est beaucoup plus abondante que lorsqu’ils pratiquaient des activités de prédation comme la chasse.  Grâce à leur habitat fixe, ils peuvent dorénavant se constituer des réserves de nourriture, ce qui rend leur survie est plus facile.  C’est ce qui fera augmenter l’espérance de vie et, par le fait même, favorisera la croissance démographique des sociétés sédentaires.


L’agriculture permet de générer des surplus.  C’est grâce à ceux-ci que les individus des premières sociétés sédentaires peuvent se diviser le travail entre eux.  Certains vont donc délaisser les activités de subsistance comme l’agriculture pour se consacrer à d’autres occupations.  C’est ainsi que vont naître différents métiers, comme la poterie, c’est-à-dire la fabrication pots en terre cuite qui seront utilisés comme récipients pour conserver ou pour cuire les aliments.  D’autres procédés artisanaux vont aussi naître au cours du néolithique, comme la métallurgie, qui consiste à fabriquer des outils plus solides avec des métaux comme le cuivre, le plomb ou plus tard le bronze.  Puisqu’ils ne font plus de production alimentaire, mais qu’ils produisent des objets, les artisans vont devoir faire du troc afin d’assurer leur survie.  Par exemple, ils vont pouvoir faire des échanges avec les paysans en leur offrant, en échange de produits agricoles, des produits artisanaux qu’ils ont fabriqués.  Avec le temps, devant la complexité des échanges, certains vont se spécialiser dans ces échanges et devenir des intermédiaires entre les paysans et les artisans, ils deviendront peu à peu des marchands.  

Jimmy Grenier

Enseignant au secondaire depuis une dizaine d'années, j'utilise ce site pour donner aux élèves un outil supplémentaire pour favoriser leur apprentissage.

0 commentaires: